De nombreuses personnes se réveillent avec des maux de tête ou des douleurs à la mâchoire et une sensation de tension dans les muscles du visage, sans même savoir ce qu’est le bruxisme. Il se peut, néanmoins, qu’elles souffrent de ce problème. Difficile à remarquer pour ceux qui en souffrent, car il se produit pendant le sommeil ou presque inconsciemment pendant la journée.

Le bruxisme entraîne une série de symptômes qui peuvent compromettre le sommeil, la qualité de vie et la productivité du porteur. De causes imprécises, le problème peut avoir une origine physique ou émotionnelle, et peut apparaître dans l’enfance et disparaître avec le temps, se manifester à des périodes spécifiques ou durer toute la vie, étant une condition chronique.

Pourtant, de nombreuses personnes souffrent des conséquences du bruxisme toute leur vie sans savoir qu’elles en sont atteintes. Découvrons, ensemble, les symptômes et les traitements de ce trouble du sommeil, associé à des problèmes d’articulations dentaires et temporo-mandibulaires.

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Il s’agit d’un trouble fonctionnel caractérisé par le grincement ou le resserrement des dents. Elle se produit principalement pendant le sommeil, mais cette habitude peut également se manifester pendant la journée. Le bruxisme peut entraîner une usure des dents, les laisser douloureuses ou molles, ainsi que des maux de tête et des problèmes osseux au niveau des gencives et de l’articulation temporo-mandibulaire.

Souvent associé au stress, ce trouble touche indistinctement les hommes et les femmes et peut apparaître à tout âge, étant assez fréquent également dans l’enfance. Le bruxisme infantile touche environ 15 enfants. Parce qu’il s’agit d’un acte inconscient et la plupart du temps nocturne, beaucoup de gens ne savent pas qu’ils sont bruxomanes. Habituellement, le diagnostic est posé par le dentiste lorsque les dommages dentaires sont déjà visibles ou lorsqu’un proche entend le bruit du grincement des dents pendant la nuit.

Quelles sont les principales causes ?

Les causes qui conduisent au bruxisme n’ont pas encore été complètement élucidées, mais le problème peut être associé à plusieurs facteurs, tels que génétiques, physiques et psychologiques. Du stress et de l’anxiété aux problèmes de malocclusion ou de fermeture inadéquate de la bouche, beaucoup sont les causes du bruxisme.

L’anxiété, le stress…

Parmi les raisons les plus facilement associées au bruxisme, figurent les raisons émotionnelles. Des sensations d’anxiété, de stress, de colère et de tension provoquent cet acte semi-volontaire, pendant la journée, ou complètement inconscient pendant le sommeil. Il est également possible que l’acte soit une réponse à un mal d’oreille ou de dents et finisse par devenir une habitude, surtout chez les enfants.

L’apnée du sommeil

D’autres causes courantes de bruxisme sont les troubles du sommeil impliquant des problèmes respiratoires tels que le ronflement et l’apnée.

Reflux : un acide gastrique répercussions désagréables

Le reflux de l’acide gastrique de l’œsophage dans la bouche, qui provoque une mauvaise sensation pendant le sommeil, peut également entraîner un pincement et un grincement des dents en réponse à la gêne.

Maladies neurologiques : à ne pas négliger

Le problème peut se manifester par une complication de maladies comme celles de Parkinson et de Huntington. En outre, il peut s’agir d’un effet secondaire inhabituel de certains médicaments antidépresseurs tels que la fluoxétine. Outre toutes ces causes, le stress, l’âge (plus fréquent pendant l’enfance) et la consommation de substances stimulantes telles que la caféine, l’alcool, la nicotine et d’autres drogues peuvent être considérés comme des facteurs de risque du problème.

Quels sont les symptômes les plus courants ?

Bien que le bruxisme ne constitue pas un problème de santé grave, ses conséquences peuvent affecter considérablement la qualité des personnes atteintes. Les symptômes directs et indirects sont multiples, en plus d’interférer beaucoup dans la qualité du sommeil de ceux qui en souffrent.

Les symptômes les plus courants peuvent être musculaires ou articulaires, ainsi qu’une sensation de somnolence, de fatigue et de difficulté à se concentrer en raison d’une mauvaise nuit de sommeil. La plupart de ces symptômes résultent du trouble de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), causé par le bruxisme. Les saisies se manifestent avec des intensités différentes d’une nuit à l’autre.

Comment traiter le problème ?

Le bruxisme, en soi, n’a pas de remède. Toutefois, certaines mesures peuvent être prises pour soulager la douleur et les symptômes. Parmi elles, des mesures palliatives, comme l’utilisation d’une plaque dentaire pendant la nuit, ou le contrôle des causes associées au problème, comme le stress.

Opter pour une plaque de protection dentaire

C’est l’une des ressources les plus appropriées pour le traitement du bruxisme. Les plaques inter-occlusales peuvent être souples, en silicone, ou rigides, en acrylique, moulées selon l’arcade dentaire du patient. Ils contribuent à limiter les mouvements des muscles de la mastication et à prévenir l’usure et d’autres dommages aux dents.

Correction de la morsure : une autre piste à emprunter

Lorsque l’état est la conséquence d’un problème d’alignement de la morsure, la correction est un chemin. Réduire l’exposition d’une ou de plusieurs dents peut aider à faire correspondre la morsure. Cela peut se faire, selon le cas, au moyen de restaurations sur la couronne ou à l’aide d’un appareil orthodontique.

Les mesures d’assouplissement

Bien qu’il ne soit pas causé exclusivement par des problèmes émotionnels, le bruxisme y est presque toujours associé, étant aggravé par un stress physique ou psychologique. Il vaut donc la peine d’investir dans des techniques de relaxation musculaire telles que les exercices, les massages et les compresses chaudes.

Dans certains cas, une thérapie et un traitement aux anxiolytiques sont recommandés pour le contrôle des émotions, ce qui se traduit par une amélioration de l’état. D’autres recommandations sont également importantes, comme ne pas mâcher systématiquement du chewing-gum ou des objets durs tels que des crayons et des stylos, et éviter de serrer les dents en se concentrant sur une tâche ou en poussant.

La meilleure façon d’identifier le problème est de se rendre régulièrement chez le dentiste. À partir de l’examen clinique, il peut détecter le problème afin d’éviter d’autres dommages aux dents. Si vous vous êtes identifié à l’un des signes ou symptômes signalés ici, parlez-en à votre dentiste et comprenez mieux ce qu’est le bruxisme.