Avez-vous déjà eu des maux de dents dans votre vie ? C’est une question à laquelle il est très facile de répondre, car ceux qui l’ont vécu n’oublient pas. Vous ne voulez pas prendre de risque ? Le choix le plus judicieux est alors d’être en sécurité. Le détail est que puisque le mal de dents n’est pas une maladie en soi, mais la conséquence d’un autre mal auquel votre corps se soumet, il n’existe pas de formule unique capable de vous protéger contre ce problème. Et comme les causes possibles sont nombreuses, le mieux est de connaître les plus récurrentes pour comprendre comment les éviter. Dans cette optique, on a décidé d’énumérer ici les principales causes des maux de dents, en indiquant également leurs formes de prévention. Suivez et apprenez !

Qu’est-ce que le mal de dents ?

Il n’y a pas de mystère : le mal de dents est une nuisance à l’intérieur ou autour de la dent, qui est le reflet d’une autre maladie. La douleur peut être légère, modérée ou forte, atteignant même le point de se refléter dans la mâchoire et le visage. Lorsqu’elle apparaît avec une grande intensité, elle est généralement décrite comme une douleur insupportable. Bien que très cruelle, elle est relativement courante dans la population et touche des personnes d’âges très divers.

Quelles sont les principales causes ?

Il existe plusieurs causes possibles liées au mal de dents. Désormais, vous en connaîtrez les principales causes. Cependant, il convient de mentionner tout de suite que seul un spécialiste peut indiquer précisément la cause.

 Une carie à l’origine du mal de dent

La cause la plus fréquente des maux de dents est la carie, qui résulte généralement d’une mauvaise hygiène buccale. Nous avons tous plusieurs bactéries dans la bouche qui se nourrissent des déchets alimentaires de nos repas. Si ces bactéries ne sont pas contrôlées par l’hygiène buccale, des bactéries dites de plaque, ou biofilm, se forment. Avec le temps, les plaques vont dégrader la surface des dents. Si cette lésion de l’émail des dents n’est pas traitée à temps, elle peut atteindre les terminaisons nerveuses, provoquant des douleurs. À ce stade, un traitement de canal peut être nécessaire.

La sagesse comme cause du mal de dent

Les troisièmes molaires sont les dernières dents à naître dans notre bouche. Et saviez-vous qu’avec l’évolution humaine et le changement même de nos habitudes alimentaires, ces dents sont devenues de moins en moins utiles ? C’est pourquoi, souvent, elles ne sont même pas nées. Avec une telle adaptation évolutive du corps humain, il arrive souvent que la bouche ne soit pas préparée à recevoir ces dents, et qu’il n’y ait pas de place dans l’arcade pour que la sagesse apparaisse ou puisse éclater avec des inclinaisons différentes. Ainsi, lorsqu’elles commencent à naître, elles finissent par forcer les autres dents, ce qui provoque des douleurs.

L’important dans ce cas est, dès que vous ressentez une quelconque gêne, de courir chez le dentiste. Après une évaluation minutieuse, ce professionnel sera en mesure de décider de la meilleure ligne de conduite à adopter. La sagesse peut-elle s’adapter après la naissance ? Oui, elles le peuvent. Toutefois, si elles causent d’autres dommages à la bouche, l’ablation est généralement la pratique la plus courante.

La sensibilité peut causer le mal de dent

La sensibilité est également une cause très fréquente de mal de dents. Et elle peut être due à l’usure de l’émail, à l’exposition des racines ou à l’érosion dentaire. Ces processus rendent les dents plus poreuses et exposent la dentine, une partie interne de la dent très sensible. Cet état se caractérise par une douleur lorsque les dents entrent en contact avec des substances plus chaudes ou plus froides que la normale. Ici, les douleurs peuvent être intenses, mais ne sont pas continues.

Frise

La fracture est également un facteur qui provoque des douleurs dentaires. Après tout, lorsqu’il y a une lésion dans la région, il se peut que la dentine soit exposée, ce qui rend le site plus sensible. Le choc peut également entraîner d’autres complications, comme un traumatisme à la racine ou aux tissus de soutien. Dans ce cas, l’identification de la cause de la douleur est plus facile.

La parodontite peut être à l’origine d’un mal de dent

La parodontite est généralement une complication de la gingivite, qui survient en raison de l’inflammation des gencives due à un manque d’hygiène. Si elle n’est pas traitée, cette inflammation peut s’étendre aux tissus de soutien des dents, et est alors caractérisée comme une parodontite. Vous devez être prudent, car cette image se propage dans la bouche, si elle n’est pas contenue et peut entraîner une douleur intense lorsque l’inflammation atteint la pulpe de la dent. Il vaut mieux ne pas en arriver là, il est fondamental de procéder à une évaluation et à un suivi avec le dentiste.

Le bruxisme : cause possible du mal de dent

Le bruxisme peut être défini comme l’acte involontaire de serrer ou de grincer des dents. Cela peut même se produire lorsque l’on est éveillé, mais c’est plus fréquent lorsque l’on dort. Ce mouvement génère une grande friction dans les dents, provoquant une usure et même des fractures, selon l’intensité et la force appliquée. Avec l’usure qui laisse la dentine exposée, la douleur n’est pas bon marché. De plus, autant qu’elle est involontaire, cette force excessive peut causer des blessures aux structures de soutien des dents, rendant la région plus sensible. Ainsi, la douleur peut s’étendre non seulement à la dent, mais aussi aux gencives et aux muscles faciaux.

Comment éviter un mal de dent ?

La meilleure façon de prévenir ce mal est de maintenir votre hygiène buccale à jour, car le manque de nettoyage adéquat de la région en est la cause principale. Essayez donc de vous brosser les dents après chaque repas, au moins trois fois par jour, et de passer le fil dentaire tous les jours. La brosse élimine la plaque qui s’accumule après les repas et le fil dentaire aide à enlever les débris alimentaires des endroits que la brosse ne peut atteindre. Il n’y a pas d’échappatoire : ce sont des pratiques de base pour garder la bouche saine. Il faut donc qu’elles deviennent une routine.

En outre, une autre pratique importante consiste à maintenir une routine de visites périodiques chez le dentiste. Avec ce type de suivi, il est possible de résoudre les causes possibles des maux de dents avant qu’ils n’atteignent le point de générer autant d’inconfort.