Version électrique ou conventionnelle ? Soies souples ou dures ? La scène est commune : le consommateur se rend à la pharmacie à la recherche d’une brosse à dents, trouve des dizaines d’options et se demande laquelle choisir.

Devant vous, vous voyez des produits de différentes marques et de toutes sortes : avec des poils durs, doux et arrondis, avec une tête et une langue arrondies. Avec autant d’options, il est bien sûr difficile de choisir.

Voici quelques informations qui peuvent vous aider à simplifier ce processus et à choisir votre prochaine brosse à dents. Mais d’abord, il est intéressant pour vous de comprendre un peu plus ce produit.

La brosse à dents

Se brosser les dents est une très vieille coutume. On rapporte que des personnes isolées frottent des branches sur leurs dents pour les nettoyer. La première brosse à dents a été créée en Chine en 1498, avec des poils de porc.

La brosse en nylon, qu’on utilise tout aujourd’hui, a une origine beaucoup plus récente. Elle a été enregistré en 1938 et depuis lors, elle a gagné le monde.

Mode de fonctionnement : associée au dentifrice, la brosse à dents favorise le nettoyage et la protection des dents. Son rôle principal dans ce processus est de décomposer et de briser mécaniquement la plaque bactérienne qui adhère à la surface des dents.

Quelle est la meilleure brosse à dents ?

La brosse idéale pour les dents naturelles doit être souple ou extra souple car, pour une bonne brosse à dents, il faut se brosser les gencives, et les brosses dures, en plus de blesser les gencives, peuvent user les dents, provoquant une sensibilité et une rétraction des gencives, ce qui peut nuire à l’esthétique du sourire et aussi provoquer des douleurs.

La brosse doit avoir une petite tête afin d’atteindre toutes les zones de la bouche avec la même efficacité, y compris les dents arrière. Le manche de la brosse doit offrir une bonne prise, qui assure l’exécution correcte des mouvements. Les brosses aux formes anatomiques, qui facilitent l’empreinte, sont généralement très confortables. Les poils moyens et durs, par exemple, sont couramment indiqués pour l’hygiénisation des prothèses amovibles.

Brosses électriques ou conventionnelles :

En général, les brosses électriques sont indiquées pour les patients spéciaux qui ont un certain type de difficulté motrice à utiliser la brosse commune et surtout pour les patients gériatriques qui ont un risque élevé de carie radiculaire et aussi de maladie parodontale.

L’utilisation de la brosse électrique dans ces cas sert de stimulus au patient pour maintenir sa santé bucco-dentaire même s’il a des difficultés motrices. Lorsque cela est indiqué, il est important de signaler que les brosses sont souples ou extra souples et, si possible, ont un mouvement elliptique pendant leur utilisation.

Avec ou sans nettoyeur de langue : en raison de la surface rugueuse de la langue, des bactéries et des restes de nourriture se déposent généralement sur celle-ci, ce qui influence l’apparition de problèmes infectieux et le développement d’une mauvaise haleine indésirable.

Le nettoyage quotidien de la langue est donc une habitude très saine. Vous pouvez effectuer le nettoyage avec des brosses qui contiennent des nettoyeurs de taches en caoutchouc ou utiliser un grattoir à langue, qui est également très efficace.

Important : dans le cas de brosses avec des nettoyants, vous aurez besoin d’une brosse supplémentaire, réservée uniquement au nettoyage de ces nettoyants.

Consultez toujours votre dentiste

Toutes les informations contenues dans cet article sont utiles pour votre choix. Mais le plus important est d’avoir l’habitude de se brosser les dents et de passer le fil dentaire régulièrement, en plus des visites périodiques chez votre dentiste, le professionnel chargé de surveiller votre santé bucco-dentaire.