Comment avoir recours à l’implant dentaire ?

Vous voulez retrouver le sourire après la perte d’une ou de plusieurs dents ? Vous pouvez recourir à l’implant dentaire sous certaines conditions. Mais qu’est ce que c’est ? Qui peut réaliser l’opération ? Et comment se déroule l’intervention ? 

Définition implant dentaire

Après une perte de dents partiel ou total, le patient peut en effet recourir à  l’implant dentaire. Il s’agit d’une racine artificielle qui va prendre la place des dents naturelles qui ont été extraites. Il sera le support de la couronne (ou dent artificielle) qui va remplacer une ou plusieurs dents. Pour une meilleure stabilité, il sera inséré dans l’os de la mâchoire à l’aide d’une vis. Et selon les nécessités, l’implantologue de paris peut préconiser la pose de plusieurs implants en même temps.

L’implant dentaire est fait pour durer dans le temps. Il est réalisé uniquement par un dentiste généraliste, un parodontologue ou un chirurgien maxillo-facial. Rendez-vous sur parodontologie-implantologie.paris/  pour avoir accès à toutes les offres.

En outre, la forme et les dimensions, les implants dentaires peuvent varier d’un fabricant à l’autre et selon le type de mâchoire. Néanmoins, le matériau le plus courant est le titane. En effet, ce produit est très résistant et robuste pouvant supporter les forces masticatoires. De plus, il est biocompatible avec l’os de la mâchoire. Bien sûr, certains médecins utilisent d’autres matériaux comme le zirconium. En tout cas, l’implant est une solution plus esthétique, plus confortable et plus pratique comparée aux appareils amovibles et aux bridges.

Quels sont les différents types d’implants ?

Savez-vous pourquoi l’implant dentaire séduit de plus en plus les consommateurs ? Solide, il ne risque pas de bouger, de glisser ou d’entraîner des problèmes de mastication. L’utilisateur n’aura même pas à s’adapter à l’appareil, car la sensation est la même qu’avec les dents naturelles. De nos jours, on peut distinguer deux types d’implants, à savoir :

  • l’endostéal : le dentiste va l’implanter dans la mâchoire,  capable de maintenir plusieurs dents.
  • et le subpériostéal : il s’agit d’une base métallique qui va être posée sur la mâchoire sous les gencives. Cette solution est réservée aux personnes qui ont une mâchoire basse ou peu épaisse Attention ! Tout le monde ne peut pas recevoir un implant. En effet, seules les personnes ayant des gencives fortes et saines et une mâchoire pouvant maintenir l’implant peuvent recourir à cette opération. Par ailleurs, plusieurs critères peuvent déterminer le juste prix :
  • la réputation du dentiste chirurgien
  • le type et le nombre d’implants
  • la procédure
  • et la localisation (eh oui, le tarif est plus abordable dans certaines régions)

Quoi qu’il en soit, il faudrait également ajouter à ce tarif le coût de l’intervention ainsi que l’achat et la pose de la couronne.

Comment se déroule l’opération ?

La première étape consiste à réaliser un examen préliminaire. Le chirurgien-dentiste va procéder à une radiographie de la mâchoire pour déterminer l’état de la dentition. S’il constate des problèmes, le patient devra les traiter avant l’opération. Aussi, dans le cas où l’os maxillaire n’est pas assez épais, il faudrait subir un sinus lift. Après cette opération, il est conseillé d’attendre 4 à 9 mois avant de mettre en place les implants.

Au moment de la pose, le parodontologue à Paris  peut être amené à injecter une anesthésie locale ou une anesthésie générale, selon la complexité de l’intervention. Ensuite, il va percer un trou dans la gencive et y insérer l’implant. Après, il va recoudre la partie et attendre 4 à 6 mois pour la cicatrisation. Une fois le délai dépassé, on procède à l’installation du pilier qui va relier la dent de remplacement à l’implant. Une fois encore, il faudrait patienter 2 semaines environ avant la pose des dents artificielles.